Evolution de carrière : zoom sur les orfèvres et la restauration de pièces de musée

Orfèvre et restauration d’œuvre d’art sont deux métiers qui peuvent s’aligner parfaitement. En effet, la plupart des musées, qu’ils soient grands ou petits, acquièrent de gros objets en métal ou de bois. Pour les musées à petit espace, ces pièces doivent être remisées. De même pour les objets endommagés qui nécessitent une réparation. Découvrez les détails sur les deux métiers dans cet article.

Le métier d’un orfèvre

L’orfèvre est un « menuisier » travaillant le métal. Son travail consiste donc à transformer le matériau et à en faire des œuvres. Outre la réalisation, un orfèvre est également sollicité pour réparer et restaurer les pièces en métal endommagées. Le travail de l’orfèvre connait, aujourd’hui, plusieurs formes. En effet, il y a ceux qui utilisent encore les techniques traditionnelles, et d’autres qui travaillent dans de grands ateliers. La méthode classique consiste à reproduire un dessin ou un modèle en partant de 0. C’est-à-dire que l’orfèvre crée lui-même toutes les pièces qui constituent cette œuvre. D’autre part, il y a également les grands ateliers qui partagent les tâches entre différents ouvriers.

Le métier d’un restaurateur de pièces de musée

Les métiers d’orfèvre et restauration d’œuvre d’art sont assez similaires, mais la différence, c’est que les pièces de musée ne sont pas forcément en métal. L’orfèvre peut restaurer les pièces d’art en métal, afin que le restaurateur ait la possibilité d’exposer une œuvre ancienne. Toutefois, le restaurateur doit également faire en sorte que l’exposition d’une œuvre d’aujourd’hui soit possible. Par ailleurs, le restaurateur doit respecter une prescription imposée. Ce qui indique que son métier se distingue de l’artisan réparateur, en l’occurrence l’orfèvre. En effet, il est tenu à conserver l’œuvre telle qu’il est, en gardant la patine de ce dernier. Il peut donc faire appel à un orfèvre, mais en lui imposant quelques règles dans les travaux de réparation.

Débouché et évolution de carrière

Auparavant, le métier d’orfèvre est un art transmis de père en fils et la plupart des orfèvreries sont des usines familiales. Mais avec l’évolution du métier aujourd’hui, il est tout à fait possible d’envisager une évolution de carrière. En effet, après avoir acquis des expériences, il peut gérer une microentreprise, ou travailler dans un atelier de renom. Quant au restaurateur de pièces de musée, il peut devenir fonctionnaire (par voie de concours). Sinon, il peut aussi travailler dans une grande maison avec d’autres spécialistes. De nombreux établissements publics associent pourtant orfèvre et restauration d’œuvre d’art. Dans cette optique, le travail de l’orfèvre se concentre sur des pièces à exposer. C’est-à-dire qu’orfèvre et restaurateur ont chacun la chance de devenir fonctionnaires.
Pourquoi opter pour la joaillerie responsable et éthique ?
Quelles études ou formations faut-il suivre pour être orfèvre ?

Plan du site