Orfèvre : histoire et présentation d’un métier hors du commun

L’orfèvrerie vient principalement du mot “or”, mais son domaine d’action s’étend au-delà. En effet, c’est un métier qui existe depuis l’Antiquité et reste toujours en vogue. C’est une activité qui permet de bien gagner sa vie, mais qui nécessite des aptitudes avérées.

Histoire

Le métier orfèvre de l’Antiquité commence par l’exploitation des gisements d’or et d’argent. Les Égyptiens ont amélioré les techniques de la fonte jusqu’à l’obtention d’objets d’or. C’est d’ailleurs les mobiliers constituant la tombe de Toutankhamon qui constitue leur meilleure réussite dans le temps et qui fut source d’inspiration pour les autres. Les matériels utilisés se sont ensuite étendus à l’argent, l’étain et le cuivre. De nos jours, il est possible d’industrialiser les travaux d’orfèvrerie pour une meilleure production. Cependant, un objet fait main reste de meilleure qualité et détient plus de valeur par rapport à un objet issu des usines.

Description du métier

L’orfèvre est un artisan qui travaille les matières comme l’or. Il peut travailler en indépendant pour son propre compte ou être salarié dans un atelier. Il vend ses œuvres ou les confectionne en fonction des besoins de son client s’il est indépendant. En plus de concevoir des croquis et l’objet à réaliser, il peut aussi être amené à nettoyer des objets anciens ou à les réparer en employant plusieurs techniques : montage, tournage, polissage, planage. Cependant, le métier orfèvre peut être spécialisé dans une technique en particulier, surtout s’il travaille dans une entreprise avec du travail à la chaîne.

Conditions du métier

En ce qui concerne la formation pour exercer le métier orfèvre, elle peut durer deux ans à l’issue de laquelle un CAP orfèvre est délivré à l’impétrant. Pour les bacheliers, il est possible de continuer ses études universitaires axées sur les métiers d’art permettant d’obtenir ce diplôme. Certains caractères permettent à l’orfèvre de mener à bien sa mission. C’est un art qui nécessite de la patience, de la précision et de la méticulosité pour s’assurer de la qualité du produit. Savoir travailler en équipe est aussi un atout majeur si l’artisan est en entreprise. Dans le cas où il est indépendant, le sens du contact lui est nécessaire pour pouvoir démarcher ses clients.

Ce métier trouve ses débouchés dans les hôtels et restaurants de luxe qui achètent une grande partie de leurs produits. Des particuliers peuvent aussi s’en servir comme décorations d’intérieurs. En tant qu’objet précieux, ils peuvent aussi être des objets de collections ou des objets à exporter.

Evolution de carrière : zoom sur les orfèvres et la restauration de pièces de musée
Quelles études ou formations faut-il suivre pour être orfèvre ?